Football Club CHAMBLY OISE

Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité

2017-2018
News
CA MERITAIT TELLEMENT MIEUX…
< | >

CA MERITAIT TELLEMENT MIEUX…

Publié le 31 mars 2018 par

GS MARSEILLEN CONSOLAT-FC CHAMBLY OISE 1-1 (mi-temps 0-1)
But pour Chambly : L. Doucouré (41e).
But pour Consolat : Ba (85e).
FCCO : Pinoteau – Padovani (G. Doucouré 24e), Jaques, Rocher – Soubervie, Héloïse, Burel (Gasser 78e), Laidouni, Henry – L. Doucouré, Montiel. Non entrés en jeu : Atrous, Pinteaux, Keyta.

Au coup d’envoi, on aurait signé pour un point sur un terrain où le FC Chambly-Oise avait toujours perdu jusque là (trois matches, trois défaites). Pourtant ce nul est une énorme frustration après une rencontre dominée par notre équipe qui s’est finalement fait remonter à la 85e minute sur le seul tir cadré des Marseillais !!! Le GS Consolat n’avait jamais été dangereux jusqu’à l’égalisation de la tête de Papa Ibnou Ba (85e). Quand on aura dit que l’homme du match fut Clément Maury, le gardien marseillais (ex-Gazélec Ajaccio, L1), on aura résumé une partie maîtrisée par le FCCO qui ne sut hélas pas marquer le deuxième but qui aurait tué l’affaire…

Tout s’était bien engagé avec le but de Lassana Doucouré sur une nouvelle passe décisive de Romain Montiel, après un coup franc d’Anthony Soubervie remisé par Aïssa Laidouni (1-0, 41e). Un but copié collé de celui inscrit à Pau il y a deux semaines. A l’arrivée, le score aurait dû être le même, et même plus large, mais Clément Maury sut laisser Consolat dans le match, en étant notamment décisif face à Montiel (63e, 74e) et Lassana Doucouré (70e), lequel mit aussi un lob de 25 mètres juste au dessus (63e). Enfin, à 1-1, Lassana Doucouré, omiprésent, eut encore la balle de match sur un centre de Jordan Gasser pour échouer de très peu -89e). Rageant !!!

Bref, le résultat est une déception, certes relative, car notre équipe a entretenu sa dynamique positive, son attitude exemplaire, et a enregistré de bonnes nouvelles (la probante rentrée de Nicolas Burel par exemple) mais aussi de moins bonnes avec la blessure (béquille dans le dos) de Romain Padovani, la joueur le plus utilisé jusque là cette saison en National (26 matches), obligé de quitter ses partenaires dès la 24e minute…

Bref, le fond est très positif, le résultat l’est un peu moins sur la physionomie des débats, mais on ne peut que féliciter nos joueurs, exemplaires de bout en bout dans la qualité et l’implication, mais qui n’ont simplement pas su être assez « tueurs » contrairement à vendredi dernier contre Cholet (6-2). Nous aurions pu faire une très grosse affaire, eu égard aux autres résultats du soir. Reste que le FCCO n’est plus relégable (14e) en attendant le match Pau-Concarneau qui ne sera joué que ce samedi. Il faudra se battre jusqu’au bout et notre équipe a prouvé ce soir qu’elle y était prête. Rendez-vous dès mardi à Créteil la lanterne rouge qui s’est réveillée ce soir contre Rodez (2-0)…

Partager sur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Participer au site : news photo video
avatar Se connecter