Football Club CHAMBLY OISE

Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité

2018-2019
News
Ca valait le coup de souffrir !!
< | >

Ca valait le coup de souffrir !!

Publié le 10 novembre 2018 par

FC CHAMBLY OISE-ENTENTE SANNOIS SAINT GRATIEN 2-1 (mi-temps 0-0)
Buts pour Chambly : Dadoune (65e) et Correa (69e).
But pour l’ESSG : Farade (84e).
FCCO : Pontdemé – Fofana, Jaques (cap), Dequaire – Soubervie, Flochon, Heinry (Padovani 75e), Eickmayer (Beaulieu 75e), L. Doucouré – Correa, Etshimi (Dadoune 62e). Non entrés en jeu : Pinoteau, Fleurier.

Les meilleures affaires ne résultent pas forcément des meilleurs matches. On en a la démonstration ce vendredi avec cette victoire dans la douleur qui propulse pourtant le FCCO sur le podium (3e), à égalité avec Lyon Duchère, et à trois points du leader Laval qui se déplace ce samedi au Mans. Une victoire arrachée de haute lutte qui prolonge ainsi une série de trois matches sans défaite après les nuls contre Lyon Duchère (1-1) et à Cholet (2-2). Pendant une bonne mi-temps, ce fut très, très compliqué pour Chambly, qui ne menaça quasiment jamais le but de l’ESSG en première mi-temps alors que Simon Pontdemé laissa notre équipe dans le match par deux arrêts décisifs : sur une tête de l’ex-camblysien Hamidou Ba (7e) puis quand il gagna brillamment son tête à tête avec Matthieu Geran (15e).

Bruno Luzi changea finalement le cours d’une partie atone par deux inspirations : en changeant de système, pour passer du 3-5-2 au 4-2-3-1, et en lançant en jeu Ottman Dadoune. Trois minutes après avoir posé ses crampons sur le terrain, ce dernier se trouvait à la réception d’un centre d’Anthony Soubervie au deuxième poteau pour prendre le meilleur dans les airs sur son adversaire direct et smasher le ballon dans le but et ouvrir le score (1-0, 65e). Le quatrième but déjà pour l’ex-attaquant de N3 (Bourgoin Jallieu et Louhans Cuiseaux), le troisième en championnat, un but décisif comme à Bourg en Bresse (1-0). Dans la foulée, après un tir à bout portant de Sébastien Flochon détourné en corner (67e), Joris Correa confortait sa place en tête du classement des buteurs de National (8 buts désormais) en se trouvant à la réception d’un nouveau centre d’Anthony Soubervie (2-0, 69e).

Mais on eut quand même peur jusqu’au bout, car le remplaçant Kevin Farade ramena le score à 2-1 (84e), et le spectre de la remontada de Cholet hanta alors le stade des Marais… Heureusement, cette fois, on en resta à 2-1… Ca valait vraiment le coup de souffrir !!!

« C’est une victoire qui fait un bien fou », soufflait, radieux, le très solide Guillaume Dequaire. Son coach allait évidemment dans le même sens : « On a déjà vu cette saison un Chambly plus habile et meilleur dans le jeu, admettait Bruno Luzi. On a montré le visage d’une équipe convalescente, qui avait besoin de se rassurer. L’adversaire nous a gêné par son impact athlétique. Mais j’ai vu des comportements qui m’ont plu. On a retrouvé des valeurs de combat. Il fallait sans doute passer par ce match difficile pour se relancer. On s’aperçoit aussi que les données changent. Le froid est de retour avec les terrains plus lourds. Alors moi je ne cache pas mon plaisir avec ce succès dans une soirée où Lyon Duchère en a pris quatre (1-4) chez l’avant dernier (Dunkerque) et où Rodez, deuxième avant cette journée, a été battu chez lui (0-1 par Quevilly Rouen Métropole. On descendra peut-être du podium dès ce samedi si Le Mans bat Laval mais on va quand même passer un très bon week-end… »

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.