Football Club CHAMBLY OISE

Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité

2017-2018
News
COUPE DE France Un groupe de 19 pour un match historique

COUPE DE France Un groupe de 19 pour un match historique

Publié le 27 février 2018 par

Après l’Olympique Lyonnais (0-2, 1/16e de finale en janvier 2016), l’AS Monaco (4-5 après prolongation, 1/16e de finale, en février 2017) et l’US Granville (1-0, 1/8e de finale, en janvier 2018), le FC Chambly Oise s’installe ce mercredi au Stade Pierre Brisson de Beauvais pour la quatrième fois en deux ans, cette fois contre le Racing Club de Strasbourg Alsace (Ligue 1), pour le plus grand match de son histoire, son premier quart de finale de Coupe de France. « Un match pour le plaisir, pour tout donner, pour se lâcher » résume le coach Bruno Luzi, qui a convoqué 19 joueurs (18 seront sur la feuille de match) et organisé une dernière mise en place ce mardi sur le terrain aimablement mis à notre disposition par la Ville de Beauvais. Après quoi, groupe et staff ont pris leurs quartiers dans un hôtel proche du stade, le même que celui occupé avant le 1/8e contre Granville.

Dès lors qu’aucun blessé n’est de retour (Keelan Lebon a repoussé sa reprise), Bruno Luzi a repris en bloc les 16 joueurs couchés sur la feuille de match vendredi contre Dunkerque (0-1), plus John Popelard, Emmanuel N’Tim et Cédric Odzoumo.

LES ABSENTS
Suspendu : Seck.
Blessés : Lebon, Burel, Durimel, Rodrigo, Aine, Pinteaux, Akueson, Koné.
Choix : Atrous, Loriot, Mafouta, Tabué, Dogo, Vidot.

LE GROUPE : Pontdemé, Pinoteau, Soubervie, Jaques, Padovani, Rocher, N’Tim, Gasser, G. Doucouré, Héloïse, Hilaire, Laïdouni, Popelard, Henry, L. Doucouré, Montiel, Lefaix, Keyta, Odzoumo.

LE GROUPE DU RACING CLUB DE STRASBOURG ALSACE : Oukidja, Kamara (gardiens), Seka, Salmier, B. Koné, Foulquier, Martinez, Lala, Aholou, Grimm, J. Martin, Goncalves, Nogueira, Corgnet, Terrier, Blayac, Bahoken, Saadi, Zohi.

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.