FC CHAMBLY OISE

Site Officiel

Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité

News
Frustrés mais toujours invaincus…

Frustrés mais toujours invaincus…

Publié le 24 août 2019 par

Frustrés mais toujours invaincus…

FCCO-BERRICHONNE DE CHATEAUROUX 0-0

 

3103 spectateurs

 

FCCO : Pontdemé – Gonzalez, Jaques (cap), Derrien – Soubervie, Eickmayer, Beaulieu, Santelli – David (El Hriti 77e) – Guezoui, L. Douco (Edjouma 66e).

BERRICHONNE DE CHATEAUROUX : Pillot – Cordoval, Sanganté, Mbone (cap), Raineau – Marega, Vanbaleghem – Grange, L. Leroy (Mulumba 70e), Hassan (Ghezali 70e) – Jung (Adinany 83e).

 

Le FCCO n’a toujours pas encaissé de but après cinq matches de Domino’s Ligue 2, et la Berrichonne de Châteauroux n’en a toujours pas marqué… Les deux équipes se sont en effet séparées sur le score de 0-0, le troisième 0-0 d’affilée pour notre équipe, mais les regrets se concentraient dans le camp camblysien, avec le sentiment d’une occasion manquée, et en l’occurrence des deux occasions de Lassana Doucouré en tout début de match (2e et 6e), ou de la frappe contrée de Florian David dans les six mètres  (37e). La maîtrise fut très largement en faveur des joueurs de Bruno Luzi, mais il y eut trop de déchet ou d’imprécision dans le dernier – ou avant dernier –  geste… A l’inverse, le FCCO ne fut jamais mis en danger, sauf sur une inspiration individuelle, cette frappe lointaine de Romain Grange que Simon Pontdemé détourna sur sa transversale (41e). 


« Dans le contenu c’est encourageant, car on a vu des enchaînements de qualité, et un bon niveau technique, mais on n’a pas mis nos occasions, résumait Bruno Luzi. On n’a pas non plus vraiment sollicité le gardien de Châteauroux. Même Gilbert Montagné aurait pu voir où se situe le chantier à venir (sic)… Il va falloir que l’on arrive à mettre des buts, avec les attaquants qui ont joué ce soir, ou avec ceux qui vont arriver (Junior Tallo et Yannick Mamilonne). Après, est-ce qu’on doit être si exigeant que cela avec le plus petit budget du championnat (avec Rodez), avec un groupe de joueurs sur lequel cinq équipes se sont déjà cassées les dents, et de très bonnes équipes ? On a du travail, c’est vrai, mais je suis globalement satisfait. Si on vous avait dit il y a un mois que nous aurions neuf points après cinq matches, que nous serions cinquièmes du classement avec la meilleure défense du championnat, vous l’auriez cru ? Alors je préfère positiver… »

Commentaires

Jacques  LECLERCQ

Jacques LECLERCQ le 24 août 2019 à 10:14

Discours Très Sage ...pas de STRESS .
Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.