Football Club CHAMBLY OISE

Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité

2018-2019
News
LES MEMES POUR UNE PREMIERE
< | >

LES MEMES POUR UNE PREMIERE

Publié le 13 septembre 2018 par

Utiliser le terme de bête noire ne serait pas approprié car, après tout, l’US Boulogne Côte d’Opale n’a battu le FC Chambly-Oise que trois fois en huit matches, les trois fois dans son stade de la Libération !!!! Chambly-Boulogne est désormais un « classique » du National entre deux des trois plus anciens pensionnaires de la division (septième saison d’affilée pour l’USBCO, cinquième pour le FCCO). Mais notre équipe  n’a jamais pu battre cet adversaire particulièrement coriace, venu faire quatre fois match nul au stade des Marais en quatre déplacements (1-1, 0-0, 1-1, 2-2)…

« Il n’y a pas d’explication particulière sauf peut-être pour les matches joués à Boulogne, glisse Bruno Luzi. Boulogne est une très bonne équipe qui bénéficie du soutien d’un très bon public, nombreux et toujours à fond derrière ses joueurs, ce que j’attends d’ailleurs de nos supporters ce vendredi s’ils veulent qu’on arrive enfin à battre les Boulonnais, glisse Bruno Luzi. Il n’y a pas de fatalité, on a les moyens de le faire, à condition de sortir un gros match. Boulogne est leader et il le mérite, mais c’est un défi supplémentaire que d’essayer de faire tomber la meilleure équipe du début du championnat. »

Egalement la plus performante du National à domicile depuis un an ! Or, la dernière défaite de l’USBCO sur son terrain lui a été infligée en septembre 2017 (2-1) par Les Herbiers de Joaquim Eickmayer, Sébastien Flochon, Diaranké Fofana et Guillaume Dequaire, tous camblysiens aujourd’hui !!! C’est vrai, il n’y a donc pas de fatalité…

Ce vendredi, face aux médias, Bruno Luzi a cerné les objectifs à court et moyen terme de son équipe, toujours invaincue et sur la lancée de deux succès consécutifs contre Rodez (2-1) et à QRM (1-0). « A Rouen, on a fait notre meilleur match, mais ce n’est pas pour autant un match référence, car dans un match référence on aurait fait le break sur nos nombreuses occasions au lieu de laisser à notre adversaire l’espoir d’égaliser jusqu’au bout, dit-il. Rien n’est jamais acquis, surtout dans un championnat aussi difficile. Pour moi, ce Chambly-Boulogne n’est pas un match de haut de tableau, parce que Boulogne est premier et Chambly seulement 7e. Avec un match en retard certes (à Pau), mais dont personne ne peut présager du résultat… Prenons les choses dans l’ordre. Notre premier objectif est de creuser l’écart sur la zone de relégation. Si nous y sommes parvenus à la trêve, on pourra alors entamer un autre championnat. »

Pour l’heure, le coach a évidemment décidé de conserver l’intégralité du groupe vainqueur de QRM la semaine dernière.

LES ABSENTS : Dequaire (suspendu), Héloïse (mollet), Pinteaux (genou), Rodrigo (reprise), Seck (reprise), Atrous, Akueson, Hilaire, Popelard, Mafouta, Fleurier, Delos (choix).

LE GROUPE : Pontdemé, Pinoteau, Soubervie, Jaques, Fofana, Padovani, Crillon, G. Doucouré, Eickmayer, Flochon, Beaulieu, Heinry, L. Doucouré, Correa, Etshimi, Dadoune.

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.