Football Club CHAMBLY OISE

Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité

2018-2019
News
MANQUE DE MAITRISE, MANQUE DE REUSSITE…
< | >

MANQUE DE MAITRISE, MANQUE DE REUSSITE…

Publié le 06 avril 2019 par

ENTENTE SANNOIS SAINT GRATIEN-FC CHAMBLY OISE 2-1 (mi-temps 1-1)
Buts pour l’ESSG : Farade (3e) et Dia (62e).
But pour Chambly : Farade contre son camp (45e).
Expulsion de Latouchent (ESSG) à la 57e minute.
FCCO : Pontdemé – Soubervie, Fofana (Dadoune 69e), Jaques (cap), Dequaire – Beaulieu, Padovani (Crillon 64e) – Eickmayer (Correa 45e+2), Heinry, L. Doucouré – Guezoui. Non entrés en jeu : Pinoteau, Popelard.

L’Ile de France et les mal classés sont donc les bêtes noires du FC Chambly-Oise. Un mois après sa défaite à Drancy, la lanterne rouge (0-3), notre équipe est tombée chez le 17e, l’ESSG, qui n’avait pourtant gagné qu’une seule fois sur sa pelouse cette saison ! Une contre performance qui s’explique par une succession de facteurs contraires : une très mauvaise entame, avec un but concédé dès la 3e minute, une maitrise d’ensemble insuffisante, le mauvais sort (blessure de Joachim Eickmayer, sévèrement coupé à la paupière en fin de première période), un manque de réussite notoire, quand Mickaël Salamone, le gardien val d’oisien, fut sauvé deux fois par sa transversale (14e, 82e), et aussi par l’incapacité de tirer profit d’une supériorité numérique après le carton rouge adressé au latéral gauche francilien Rosario Latouchent (57e).

A ce moment là, le score était de 1-1 et à 10 contre 11, l’ESSG trouva même la ressource d’aller gagner le match sur un but de Simon Dia (62e). Bien sûr, Mickaël Salamone fut deux ou trois fois décisif, notamment sur une frappe en pivot de Mehdy Guezoui (87e), mais Simon Pontdemé sauva lui aussi parfois son équipe, bien fébrile… Bref, le FCCO n’était pas dans un grand soir, et Bruno Luzi en convenait volontiers. « On avait fait le plus dur en revenant à 1-1 juste avant la mi-temps, et on ne peut donc s’en prendre qu’à nous-mêmes, estimait le coach. La blessure de Joachim (Eickmayer) nous a été très préjudiciable, mais on a récolté ce qu’on méritait. On n’a pas été bons offensivement et on a aussi trop concédé de situations à l’adversaire. Ce soir, c’était un match de Coupe de France. En Coupe de France, l’Entente a éliminé cette saison une Ligue 1 (Montpellier), et nous on est décidément pas bons en Coupe… C’était le match que je redoutais. On avait très bien réagi après Drancy et j’attends la même chose maintenant contre Marignane Gignac, vendredi prochain à la maison. Demain soir, on aura 9 points d’avance au pire sur le 3e, si Laval bat Le Mans (samedi 14h). Pas de panique, donc, mais il faut vite remettre les pendules à l’heure… »

Maigre consolation : comme à Drancy, le FCCO a au moins gagné le match des tribunes avec ses supporters venus en très grand nombre. Merci à eux. On leur donne rendez-vous vendredi pour un match capital dans la course à la Ligue 2.

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.