FC CHAMBLY OISE

Site Officiel

Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité

News
Méconnaissables... 
< | >

Méconnaissables... 

Publié le 20 septembre 2019 par

Méconnaissables... 
AS NANCY LORRAINE-FCCO 3-0 (mi-temps 1-0).
Buts pour Nancy : Bassi (4e), Gueye (59e) et Vagner (63e).

ASNL : Valette - Karamoko, Seka (cap), Lybohy, Ciss (Muratori 82e) - Lefebvre, Rocha - Vagner, Bassi (Bertrand 68e), Cissokho - Gueye (Dona Ndoh 64e).
FCCO : Pontdemé - Gonzalez, Jaques (cap), Derrien (Edjouma 70e) - Soubervie, Beaulieu, Eickmayer, Crillon (El Hriti 68e) - David - Mamilonne, Guezoui (Tallo 46e).

Après six matches sans encaissser de but, le FCCO a enchaîné une deuxième lourde défaite. Mais autant le score subi contre Auxerre (1-4) une semaine plus tôt ne reflétait en rien la prestation camblysienne, autant l’AS Nancy-Lorraine s’est montrée supérieure dans tous les domaines. « On a été méconnaissables » soulignait justement le capitaine Thibault Jaques. 
Le FCCO prit un premier coup sur la tête dès la 4e minute sur une inspiration du meneur de jeu lorrain Amine Bassi et ne refit jamais vraiment surface même si Florian David eut le ballon de 1-1 (11e). Mais Nancy creusa l’écart sur un cadeau défensif (2-0, 59e) et solda tout suspense quatre minutes plus tard...  Et pour ne rien arranger Mehdy Guezoui a dû quitter ses coéquipiers à la mi-temps, victime d’une lésion musculaire à la cuisse...

« Je dis depuis longtemps que cela pouvait nous arriver, soupirait Bruno Luzi. On a eu un cycle favorable de six matches et on est tombé dans un cycle inverse qu’il va falloir stopper au plus vite. Les joueurs doivent maintenant se laver la tête... Et la réception de Lorient vendredi prochain tombe bien à mon avis. C’est un nouveau très gros morceau mais aussi l’opportunité d’avoir une grosse réaction d’orgueuil. On est tombé très bas ce soir mais on va se relever »

Une bonne nouvelle malgré tout : le FCCO conserve neuf points d’avance sur la zone rouge et ce n’est pas rien... 

Commentaires

Jacques  LECLERCQ

Jacques LECLERCQ le 21 septembre 2019 à 07:59

MERCI.
Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.