Football Club CHAMBLY OISE

Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité

2017-2018
News
UN ROUGE QUI A TOUT CHANGE

UN ROUGE QUI A TOUT CHANGE

Publié le 10 mars 2018 par

FC CHAMBLY OISE-RED STAR 0-1 (mi-temps 0-0)
But pour le Red Star : Sané (83e)
FCCO : Pontdemé – Padovani, Jaques, Rocher – Popelard, Héloïse, G. Doucouré, Laidouni (Keyta 78e), Gasser – Montiel (Henry 68e), Lefaix (L. Doucouré 62e).

Entre une équipe qui joue l’accession en Ligue 2 (le Red Star) et l’autre le maintien (Chambly), le match fut très équilibré, mais, malheureusement, il ne s’est pas seulement joué sur le but inscrit sur la fin par l’Audonien Abdoulaye Sané (83e). Car le FCCO jouait alors à 10 contre 11 depuis près d’une heure à la suite de la décision de l’arbitre, Abdelatif Kherradji, d’expulser Jordan Gasser à la surprise générale, y compris du camp visiteur !

« Je ne tacle même pas, se désolait notre latéral gauche alsacien. Je reste debout, je joue le ballon et quand mon adversaire tombe j’ai peur que l’arbitre me mette un jaune. Quand je l’ai vu sortir le rouge, je n’en ai pas cru mes yeux. C’est le premier carton rouge de ma carrière, je ressens un fort sentiment d’injustice, surtout après le résultat final qui nous fait très mal. L’arbitre aurait au moins pu attendre un peu, le temps de vérifier la blessure du joueur du Red Star … qui n’était pas blessé et a pu continuer sans problème. Je suis dégoûté. »

Bruno Luzi manifestait aussi une incompréhension totale : « Comment peut-on prendre ainsi, à la légère, une décision qui nous plombe totalement ? Rien ne nous est épargné en ce moment. A 10, on a au moins fait jeu égal et même un bon match. Je félicite mes joueurs qui ont su se faire mal dans l’adversité. Je n’aime pas parler de l’arbitrage mais j’écoute autour de moi toutes les réactions d’après match, et, pour tout le monde, l’homme du jour c’est l’arbitre, et ça ce n’est pas bon signe… Cette défaite nous met en difficulté au classement (16e). Mais on ne va pas lâcher. On va se battre jusqu’au bout et je suis persuadé qu’on va s’en sortir… »

Rien ne se passe normalement en ce moment. A la suite du but audonien, le match fut en effet arrêté une dizaine de minute en raison de la blessure d’un arbitre assistant, involontairement percuté à la tête par un photographe au moment où il remontait vers le centre du terrain…

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.