Football Club CHAMBLY OISE

Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité

2017-2018
News
UN SCENARIO CATASTROPHE
< | >

UN SCENARIO CATASTROPHE

Publié le 30 septembre 2017 par

RED STAR-FC CHAMBLY OISE 2-0 (mi-temps 1-0)
Buts pour le Red Star : Satli (5e) et Sané (77e).
FC CHAMBLY-OISE : Pontdemé – Soubervie, Durimel, Aine (N’Tim 25e), Gasser (Pinteaux 46e) – Padovani, Héloïse, Laidouni – L. Doucouré (Lebon 62e), Lefaix, Keyta.

Il y a des soirs où il vaudrait mieux rester couché…. Tout s’est ligué au Stade Bauer de Saint Ouen contre le FC Chambly-Oise qui s’est d’abord tiré une balle dans le pied en concédant l’ouverture du score dès la 5e minute pour finalement encaisser un deuxième but en fin de match … à neuf contre onze !!!  

Totalement démarqué au second poteau, le défenseur audonien Mourad Satli commença donc par exploiter un coup franc inutilement concédé (0-1, 5e). Le troisième but de suite pris par le FCCO sur coup de pied arrêté !!!

Dans la foulée, Chambly perdit Hugo Aine, qui s’écroula victime d’un malaise avant d’être transporté par les pompiers à l’hôpital Bichat. Et Emmanuel N’Tim, qui lui succéda, ne termina pas le match, victime de deux cartons jaunes, et donc d’un rouge… Sur le but du 2-0, Florian Pinteaux détourna dans son but la frappe d’Abdoulaye Sané (77e), alors que Hamidou Keyta, touché au pied gauche, avait laissé son équipe à neuf puisque Bruno Luzi avait opéré ses trois changements !!! Un scénario catastrophe alors qu’à aucun moment le Red Star ne se montra supérieur au FCCO, loin s’en faut, sauf dans le domaine de l’’efficacité, et, après tout, c’est ce qui compte à l’arrivée….

« Notre entame a été mauvaise, et on l’a payé cher, regrettait Bruno Luzi. On a joué dans le camp du Red Star à peu près tout le match, car jamais cette équipe ne nous a dominé. Mais on ne s’est quand même pas procuré assez d’occasions à cause d’un trop grand déchet dans la dernière ou l’avant dernière passe. Je suis aussi obligé de parler de l’arbitrage qui n’a certes pas influé sur le résultat, heureusement…. On a fait neuf fautes, et on prend sept jaunes et un rouge, je suis effaré par un tel manque de discernement… »

Dans un match sans mauvais geste, sans mauvaises intentions réciproques et aucun blessé sur coup adverse, Guillaume Paradis, le très (trop ?) jeune arbitre sarthois, trouva en effet le moyen de sortir dix jaunes au total (7 à Chambly, 3 au Red Star) et un rouge. C’est déjà lui qui avait expulsé Kevin Lefaix pour la première fois de sa carrière au printemps au Stade Charléty, contre le Paris FC, obligeant Chambly à jouer à dix pendant une heure, avant d’accorder aux Parisiens le but du 2-0 entaché d’un hors jeu de trois mètres…

 

JEAN-MICHEL ROUET

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Participer au site : news photo video
avatar Se connecter