Football Club CHAMBLY OISE

Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité

2018-2019
News
UNE EQUIPE RENVERSANTE !!!
< | >

UNE EQUIPE RENVERSANTE !!!

Publié le 01 septembre 2018 par

FC CHAMBLY OISE-RODEZ AVEYRON FOOTBALL 2-1 (mi-temps 0-0)
Buts pour Chambly : Padovani (83e) et Heinry (86e).
But pour Rodez : Ruffaut (65e).
Expulsions de Dequaire (Chambly) et David (Rodez) à la 74e minute.

FCCO (3-5-2) : Pontdemé – Fofana, Jaques (cap), Dequaire – Soubervie, Eickmayer, Héloïse (Padovani 6e), Heinry, Crillon (L. Doucouré 70e) – Etshimi (Koné 84e), Correa.

C’est le scénario qui fait un bien fou moralement quand on est du bon côté… En dépit d’une succession de coups durs – blessure (claquage au mollet) de Laurent Héloïse dès la 5e minute, ouverture du score de Rodez contre le cours du jeu à la 65e puis expulsion de Guillaume Dequaire à la 74e -, le FC Chambly-Oise a trouvé la force technique et mentale de renverser la situation dans les dix dernières minutes. Entré en jeu justement à la place de Laurent Héloïse, Romain Padovani égalisa d’abord à la 83e minute en reprenant un ballon remisé par Lassana Doucouré après un énième centre côté droit d’Anthony Soubervie. Et trois minutes plus tard un tir croisé chirurgical de Guillaume Heinry faisait exploser le stade des Marais, en particulier le « Kop Oise » qui ne cessa de pousser son équipe pendant 90 minutes, bravo et merci à lui !!!

Pourtant, le match fut complètement fou jusqu’au bout puisque Simon Pontdemé évita l’égalisation d’un réflexe magistral (90e) avant que Rodez ne trouve la barre transversale deux fois dans les trente dernières secondes du temps additionnel !!! « On a eu notre part de chance dans ces trente secondes, c’est vrai, mais on a tous vu le même match, et il n’y a pas eu photo entre les deux équipes, jubilait Bruno Luzi. Notre domination a été écrasante et on aurait dû se mettre à l’abri en première mi-temps, tellement on a eu d’occasions ».

On pense en effet à celle qui vit Patrick Etshimi dribbler le gardien ruthénois pour tirer au dessus (8e). Dans la foulée, Padovani (12e), Correa (17e), Crillon (19e et 45e), Dequaire (36e) eurent le 1-0 au bout du pied ou sur le crâne… Rien ne voulait rentrer, au lieu de quoi Pierre Ruffaut témoigna d’un froid réalisme sur une frappe que Simon Pontdemé ne put que détourner dans son but (0-1, 65e). Après quoi il y eut donc cet incident à l’écart du jeu entre Florian David (Rodez) et Guillaume Dequaire … coéquipiers la saison dernière aux Herbiers ! Florian David avait même été l’auteur du premier but des Vendéens en demi-finale de la Coupe de France à Nantes… « Je crois qu’il (Florian David) était énervé d’être remplaçant, pense Guillaume Dequaire. Dès son arrivée sur le terrain, il m’a mis un petit coup, je lui ai dit de se calmer, en plus c’est vraiment quelqu’un avec qui je me suis toujours bien entendu. On en est arrivés à cet accrochage, franchement ce n’était pas bien méchant des deux côtés, mais j’aurais dû garder mon calme ».

Mickaël Leleu, l’arbitre, ne put cependant rien faire d’autre que de sortir le carton rouge aux deux joueurs… On entrait alors dans un dernier quart d’heure de folie… « A 0-1, on a continué à jouer, et c’est avec le jeu qu’on a égalisé et avec le jeu qu’on a gagné, savourait Bruno Luzi. Ca fait longtemps qu’une équipe de Chambly n’a pas montré autant de choses dans le jeu. Avant on parlait des victoires à la Chambly arrachées avec les tripes, mais ce n’est pas ce soir une victoire à la Chambly, sauf par le cœur qu’ont mis les gars pour aller chercher ces trois points archi mérités en fin de match… »

Toujours invaincu (une victoire, trois nuls), le FCCO grimpe ainsi à la 10e place avec un match en retard (à Pau)…

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.