FC CHAMBLY OISE

Site Officiel

Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité Publicité

2019-2020
News
COUPE DE L’OISE - Le bouquet final !!!
< | >

COUPE DE L’OISE - Le bouquet final !!!

Publié le 08 juin 2019 par

FC CHAMBLY OISE (N3/R2)-USM SENLIS (N3) 1-0 (mi-temps 1-0)
But pour Chambly : Tabué (35e sur penalty)
FCCO : Bina – O. Doucouré, Drouart, B. Doucouré, Lother – Hamzaoui, Devoulon – Mafouta (cap), Bafuidi (Marchal 82e), Laplace – Tabué. Ne sont pas rentrés en jeu : Frenot, Cissé, Penanguer, Lema.

Un penalty obtenu et transformé par Kevin Tabué (35e) a offert à notre club sa cinquième Coupe de l’Oise de sa jeune histoire, après 2008, 2009, 2011 et 2013. « Les quatre autres avaient été remportées par l’équipe première ou par des équipes avec une majorité de joueurs de première, alors que, cette fois, il n’y en avait aucun, soulignait Jean-Charles Baecklandt, coach aux anges. C’est même avec une moitié de joueurs évoluant d’habitude en Régionale 2 que nous avons battu cette équipe de Senlis qui, elle, n’avait que des joueurs de N3. La saison aura donc été formidable. On finit 5e de N3, à égalité avec une réserve de Ligue 1 (Amiens SC), on n’a perdu qu’un match depuis janvier, un seul match sur 21 ou 22 toutes compétitions confondues, si mes comptes sont bons, et on n’a encore pas pris de but aujourd’hui. Les garçons ont fait une deuxième partie de saison exemplaire, qu’ils en soient chaleureusement félicités… »

A Estrées Saint Denis, Jésus Mafouta et ses jeunes coéquipiers ont longtemps fêté ce magnifique bouquet final, au milieu de nombreux supporters dont les Ultras Kop Oise. Bravo à notre jeune équipe qui n’a rien lâché et démontra beaucoup d’enthousiasme. Le FCCO aurait dû faire le break en début de deuxième mi-temps sur trois grosses occasions de Ryan Laplace (48e et 53e) et Marc Bafuidi (51e) dont la frappe fut repoussée sur la ligne par le défenseur senlisien (et ex-camblysien) Michaël De Araujo…

Après quoi, Senlis joua son va tout mais tomba sur une défense de fer, avec un axe Alexis Drouart-Bacari Doucouré infranchissable et, dans les buts, un Geraldo Bina décisif comme aux tours précédents.

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.